En blog, Presse
J'ai surtout pas envie de faire mes papiers

J’ai surtout pas envie de faire mes papiers

Bien que nous ne pouvons juger de l’existence médicale d’un état de « phobie administrative » dont les médias parle en ce moment en relation avec le député Thomas Thévenoud, nous rencontrons au quotidien -nous, les assistantes administratives à domicile- ce phénomène chez certains de nos clients. Une phobie, selon Wikipedia désigne une frayeur ou crainte – une peur démesurée de quelque chose. « Phobie wikipedia : Le terme phobie, du grec ancien phobos (φόβος), frayeur1 ou crainte2. désigne dans la langue courante une peur démesurée d’un objet ou d’une situation précise, par exemple l’acrophobie(phobie des hauteurs), l’herpétophobie (peur des serpents et autres reptiles), l’arachnophobie(peur des araignées) ou la phobie du téléphone. En psychanalyse et psychiatrie le terme désigne une crainte déraisonnable dont la personne reconnait le caractère injustifié et dont elle souffre ». Si le fait de ne pas ouvrir sa boîte aux lettres ou ses courriers et les laisser s’empiler ou de les ouvrir mais les stocker dans des sacs pour un traitement ultérieur au point d’avoir son espace de vie envahi de courriers non traités, est assimilé à de la phobie, alors oui, il y a beaucoup de phobiques administratifs ! Ce qui est sûr c’est que l’administratif en France crée de l’anxiété, du « mal-aise » et des frustrations chez de nombreuses personnes de par sa quantité ou bien la complexité de thème à traiter. Nous avons mentionné quelques exemples dans l’article de Rue89 mais le schéma est bien plus généralisé. Le plus satisfaisant pour nous qui vivons ces situations au quotidien chez nos clients « phobiques », c’est que nous notons un véritable soulagement immédiat des clients.   Un remède à appliquer tout de suite : coller un sticker Stop Pub sur votre boîte à lettre – la quantité de courrier polluant et de sollicitations dans votre boîte diminuera. Il ne vous restera que le courrier personnel et important. Réserver ensuite 1 jour par semaine ou par mois, selon votre situation familiale et activité, pour vous en occuper et tout traiter. En cas d’insuffisance, ne restez pas seul(e) et appelez à l’aide : votre conjoint, vos enfants/parents et si cela ne suffit pas, contactez un prestataire comme FamilyZen pour vous aider à diminuer les piles et lentement reprendre le dessus.    

Les articles récents