En blog

La procrastination , du latin pro, qui signifie « en avant » et crastinus qui signifie « du lendemain » est une tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions à la maison, au travail ou à l’école, concernant notre entourage, le rangement, nos  papiers administratifs etc. Le retardataire chronique  n’arrive pas à se mettre au travail, surtout lorsque cela ne lui procure pas de satisfaction immédiate.

Selon une enquête publiée dans Cadremploi en août 2016, 87% des Français se disent procrastineurs, plus de 90% chez les 18-34 ans.

Pour certains sociologues, la procrastination est le mal du siècle, le 25 mars a même été décrété « journée mondiale de la procrastination »

Pourquoi procrastinons-nous ? Les causes les plus fréquentes sont :

  • La peur: de manière générale, on procrastine, non pas parce qu’on est fatigué, mais parce qu’on a peur : peur de l’échec, peur  du jugement des autres, peur de mal faire, de ne pas y arriver etc.
  • le manque de motivation : on ne voit pas l’intérêt de faire ce travail
  • le manque d’organisation: on ne connaît pas le sens des priorités, quelle tâche on doit faire en premier ou bien on ne sait pas par quoi commencer, ou alors on pense qu’on va pouvoir le faire en une minute ou qu’au contraire ça va prendre beaucoup de temps,
  • et surtout, le manque de concentration. Celui-ci est en augmentation constante à cause des sollicitations des réseaux sociaux, des jeux vidéo et plus généralement d´internet.  Cette procrastination a d´ailleurs été baptisée  « la procrastination 2.0 », ou l’ art de remettre à plus tard les tâches quotidiennes pour surfer sur le web. A n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, il y a toujours quelqu’un de  connecter et libre pour chatter, un jeu passionnant, une information intéressante sur internet.

La procrastination a des conséquences négatives sur notre qualité de vie :

  • la procrastination nous enferme dans un paradoxe: penser tout le temps à ce qu’on doit faire, sans trouver la force de s’y résoudre. Ce comportement engendre insatisfaction, mauvaise conscience et mauvaise estime de soi etc.
  • les dossiers, gérés dans l’urgence, à la dernière minute, sont bâclés et mal faits. Au pire, ils peuvent générer pénalités, majorations d’impôts, frais et démarches supplémentaires etc.
  • finalement, à force de vouloir éloigner le stress, on s’en crée davantage. La procrastination peut vraiment gâcher la vie de certaines personnes, devenir un blocage dans la vie personnelle et professionnelle, et c’est à ce moment-là que la procrastination devient une « maladie ». Dans le domaine administratif, elle peut ainsi conduire à la phobie (fuite devant les obligations administratives et/ou financières, avec des conséquences parfois lourdes).

La procrastination n’est pas une fatalité, il existe des solutions simples et faciles à appliquer avec un peu de volonté :

  • Pensez positivement. On sait donc qu’il y a des causes à la procrastination, on peut essayer d’analyser ce qui nous bloque, se rendre compte que la peur n’évite pas l’obstacle et qu’au contraire, plus on attend, plus l’obstacle sera grand.
  • Fixez-vous des objectifs réalisables: faire des « to-do list » avec 3 à 5 priorités par jour, selon leur degré d’importance et d’urgence. En haut de la liste, la tâche plus importante, celle qui vous fait le plus paniquer et qui  vous motivera pour vous attaquer d’abord à d’autre tâches secondaires mais tout aussi utiles. Au fil du temps, d’autres urgences vont finir par occuper le haut de votre liste et vous finissez par vous atteler naturellement à celle qui vous effrayait au départ, et ainsi de suite.

  Les objectifs doivent être réalisables donc on peut diviser une grosse tâche en plusieurs petites.

  • Soyez organisé et rangez chaque chose à sa place. Par exemple, le fait d’avoir des corbeilles avec le courrier  « à traiter » et « à ranger » permet de ne pas oublier les urgences et de ne pas perdre de temps à rechercher les papiers.
  • Limitez les sollicitations internet. Désactivez les notifications et fixez-vous un moment propice dans la journée pour consulter vos mails ou vous détendre sur les réseaux sociaux (pause déjeuner ou le soir à la maison par exemple).  Il existe même des logiciels qui bloquent ou limitent l’accès à Internet pendant une durée que vous fixez, comme Stayfocusd ou Leech block.
  • Adoptez la méthode des 5 premières minutes dont nous vous avons déjà parlé sur le blog de FamilyZen : «pour nous aider à nous mettre au travail, sans perdre de temps, le « Professeur du Bonheur », Tal Ben Shahar (Harvard), propose une méthode simple : la « technique des 5 premières minutes» : il s’agit de décider de commencer à travailler pendant 5 minutes. Bien souvent, après, ça va tout seul, la machine se met en route et c’est facile de continuer. Si, ça ne marche pas, on se fixe un autre objectif de 5 minutes etc etc. et voilà le travail se fait et est terminé à temps! » http://www.familyzen.fr/vous-procrastinez-voici-la-solution/
  • Essayez la méthode pomodoro, c’est-à-dire alternez travail et récompense/repos. La méthode Pomodoro doit son nom au minuteur de cuisine en forme de tomate (pomodoro en italien) qui a été le utilisé par le créateur de cette méthode, Francesco Cirillo, The Pomodoro Technique. L’idée principale de cette méthode est que des pauses régulières favorisent l’agilité intellectuelle. La technique se présente donc sous la forme de cinq étapes :
    • décider de la tâche à effectuer ;
    • régler le pomodoro (minuteur) sur 25 minutes ;
    • travailler sur la tâche jusqu’à ce que le minuteur sonne et la noter comme faite ;
    • prendre une courte pause (5 minutes) ;
    • tous les quatre « pomodori » prendre une pause un peu plus longue (15-20 minutes).
  • Soyez gentil avec vous : accordez-vous des pauses exceptionnelles : « De temps en temps, autorisez-vous à procrastiner, affirme Diane Ballonad Roland, coach et auteur de « J’arrête de Procrastiner », ed. Eyrolles Il arrive que la meilleure des choses à faire quand on bloque, c’est d’éteindre son ordi… et de remettre à plus tard ! ».

VOUS PROCRASTINEZ POUR VOS TACHES ADMINISTRATIVES ? 

Vous pouvez déjà commencer par appliquer les solutions que nous vous proposons ci-dessus. Et, si vous préférez garder votre énergie pour d’autres activités, pensez à déléguer vos tâches administratives.

En effet, la société actuelle et notre éducation nous dictent  une obligation de résultat. Nous devons contrôler et gérer efficacement tous les domaines de notre vie. Mais, les journées n’ont que 24 heures et ce rythme est bien souvent difficile à tenir avec les obligations professionnelles et familiales. Il est impossible de tout bien mener de front, nous avons tendance à réaliser en premier ce qui nous paraît le plus accessible.

Si vous remettez toujours à plus tard vos courriers, le traitement et classement de vos papiers,  la meilleure solution, c’est de déléguer à FamilyZen et de vous consacrer à ce qui vous motive. Pour vous en convaincre, lisez le témoignage de Léo sur notre page Facebook. ancien procrastinateur, il a décidé de faire appel à nos services et depuis il n’est plus jamais en retard dans ses dossiers et il se sent soulagé.

Quel que soit votre profil, nous avons une formule pour vous.

Vous êtes célibataire, vous avez un agenda chargé et devez tout assumer tout seul ? Vous n’avez pas de temps à perdre dans la paperasse ? Nous sommes votre partenaire au quotidien pour gérer l’administratif qui vous submerge.

Vous êtes une famille, vous courez sans cesse et voyez à peine famille et amis ? Nous vous aidons à profiter des moments importants de votre vie, en prenant en charge tous les dossiers familiaux qui vous pèsent.

Découvrez les profils de notre clientèle sur http://www.familyzen.fr/votre-profil/

 

 

Les articles récents