En blog

Le nesting, en français «construction du nid», est la nouvelle tendance qui consiste à  ne pas sortir de chez soi le week-end, ne rien faire, se reposer, en réaction à la tendance des années 80-90 qui était plutôt  de sortir, boire, s’amuser et ne surtout pas rester chez soi.

Dans une société stressée, où le travail occupe une place importante, avec le culte de la performance  et un rythme de vie qui s’accélère sans cesse, de plus en plus de personnes aspirent  à se ressourcer, seul ou entourées de leur famille, mais quoi qu’il en soit déconnectées du reste du monde, dans un foyer cocooning.

Dans un entretien accordé au quotidien espagnol El Pais, le Dr Vicente Saavedra, de la clinique de médecine intégrale de Barcelone, souligne que « nos cellules et nos organes ont besoin de repos pour se régénérer. Chaque personne possède son propre point d’équilibre. Pour le rencontrer, il est essentiel de s’auto-connaître », cela signifie qu’il est vital de prendre du temps pour soi, se retrouver en ne faisant rien, profiter des choses simples que nous offre la vie, comme un bon bain, être en famille autour d´un bon feu de cheminée, allumer des bougies, prendre une bonne tasse de thé  dans une pièce joliment décorée.

Ce besoin de nesting est en fait une réaction du corps humain : en situation de stress physique ou psychologique, le corps sécrète du cortisol, hormone essentielle pour la survie, mais nocive si on en produit trop. Elle favorise l’anxiété, la dépression, l’acidité de l’estomac, la prise ou la perte de poids selon les constitutions, provoque de l’hypertension etc., bref, tous les maux de notre société actuelle.

Il est donc vital de gérer son stress, équilibrer ses repas, équilibrer son sommeil avec des rythmes réguliers.  Selon une étude publiée dans le British Journal of Occupational Therapy, de toutes les thérapies connues pour combattre la dépression et le stress, le repos serait la technique la plus efficace.

Par ailleurs, si passer du temps chez soi pour se reposer  est bon pour la santé, c´est aussi synonyme  de bons moments passés  en famille pour certains. Or « Pour qu’un enfant se sente bien, il a besoin d’un contact fréquent avec ses parents », affirme Myriam Szejer, psychanalyste et pédopsychiatre. Ce temps partagé est nécessaire pour asseoir sa sécurité affective. De même que les tout-petits ont besoin d’être portés et serrés dans nos bras, les plus grands, quant à eux, ont besoin d’être vus, regardés, écoutés et appréciés pour consolider leur moi. Le temps que nous leur accordons contribue à leur confiance en eux et les aide à grandir. » (Psychologies Magazine).

Pourquoi ne pas profiter de ces moments de nesting en famille, en couple ou seul(e) pour aussi mettre en place les petits gestes quotidiens doux pour la planète et rendre votre foyer encore meilleur, accueillant et confortable et finalement  en accord avec la nature ?

Pour une famille zen…

Les articles récents